العربية | FRANCAIS

Casablanca- Interpellation de 52 suspects de différentes nationalités dans une villa pour violation de l’état d’urgence

 
Casablanca- Interpellation de 52 suspects de différentes nationalités dans une villa pour violation de l’état d’urgence

La brigade anti-gang, relevant du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca, a interpellé, samedi tôt dans la matinée, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, 52 individus de différentes nationalités pour implication présumée dans la violation de l’état d’urgence sanitaire, l’exploitation d’une villa d’habitation comme boîte de nuit pour faciliter la prostitution et le proxénétisme, le trafic de drogue et la vente de boissons alcoolisées sans autorisation.

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a précisé, dans un communiqué, que l’enquête et les investigations, menées sous la supervision du parquet compétent, ont permis de localiser une villa d’habitation près de la côte de Aïn Diab à Casablanca, utilisée comme boîte de nuit sans autorisation, disposant de gérants, vigiles et de serveurs, servant boissons alcooliques, cocaïne et ecstasy aux clients, et où sont invitées des filles à des fins de prostitution et de proxénétisme.

Casablanca- Interpellation de 52 suspects de différentes nationalités dans une villa pour violation de l’état d’urgence

La brigade anti-gang, relevant du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca, a interpellé, samedi tôt dans la matinée, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, 52 individus de différentes nationalités pour implication présumée dans la violation de l’état d’urgence sanitaire, l’exploitation d’une villa d’habitation comme boîte de nuit pour faciliter la prostitution et le proxénétisme, le trafic de drogue et la vente de boissons alcoolisées sans autorisation.

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a précisé, dans un communiqué, que l’enquête et les investigations, menées sous la supervision du parquet compétent, ont permis de localiser une villa d’habitation près de la côte de Aïn Diab à Casablanca, utilisée comme boîte de nuit sans autorisation, disposant de gérants, vigiles et de serveurs, servant boissons alcooliques, cocaïne et ecstasy aux clients, et où sont invitées des filles à des fins de prostitution et de proxénétisme.

Aucun commentaire

Images de thèmes de Ollustrator. Fourni par Blogger.