العربية | FRANCAIS

L’Organisation mondiale de la Santé : la transmission prédominante du 2019-nCoV est interhumaine et aucune preuve de transmission d'un animal de compagnie à l'Homme

L’Organisation mondiale de la Santé: la transmission prédominante du  2019-nCoV est interhumaine et aucune preuve de transmission d'un animal de compagnie à l'Homme
Institut Pasteur Lille: les hommes et leurs animaux domestiques n'attrapent pas les mêmes virus
Plusieurs rumeurs ont parlé de possibilité de transmission du virus 2019-nCoV des animaux domestiques à l’homme, une hypothèse éloignée par l’Organisation mondiale de la santé animale qui a révélé que contrairement aux virus « MERs et SRAS » qui ont pu franchir la barrière de l’espèce et se transmettent à l’homme, dans un phénomène rare d’ailleurs, la voie de transmission du 2019-nCoV la  prédominante ultérieure semble être interhumaine et aucune preuve scientifique ne peut confirmer que le nouveau coronavirus peut se transmettre d'un chien ou un chat à son propriétaire

Selon le Dr. Olivier Bouchaud "Au niveau individuel, se faire contaminer par son animal de compagnie paraît d'autant moins envisageable qu'il faudrait déjà que cet animal ait pu être en contact avec une personne infectée avec franchissement de la barrière 'dans l'autre sens'", relève le médecin.

Et selon la virologue au CHU de Lille et chercheuse à l'Institut Pasteur de Lille, Anne Goffard « A l'instar de leurs maîtres, les animaux de compagnie ne sont certes pas immunisés contre les maladies virales. Mais ils n'attrapent en général pas les mêmes »


Aucun commentaire

Images de thèmes de Ollustrator. Fourni par Blogger.