العربية | FRANCAIS

Le ministre de la justice marocain: il faut respecter la vie privée des personnes sans empiéter sur le domaine public

Le ministre de la justice marocain: il faut respecter la vie privée des personnes sans empiéter sur le domaine public 
Lors d'un entretien avec nos confrères de Hespress, le ministre de la Justice, M.  Mohamed Aujjar, s’est penché sur la question qui tant fait polémique des libertés individuelles et il a insisté sur la favorisation des libertés individuelles et le respect de la vie privée des personnes en ajoutant que la limite de ces libertés s’arrête cependant à l’espace public en donnant un exemple des marocains qui ne jeûnent pas pendant le Ramadan. "Le jeûne est une affaire entre l’individu et son créateur. Néanmoins, il est irrespectueux – dans une société conservatrice et majoritairement musulmane – de heurter les sensibilités des jeûneurs en mangeant ouvertement dans l’espace public. La liberté des uns s’arrête là où celle des autres commence", déclara-t-il.
Le ministre a aussi évoqué le point des les relations sexuelles entre personnes majeures et consentantes, le ministre est catégorique en disant "S’il n’y a ni viol, ni violences et que c’est fait par consentement mutuel, en quoi les relations sexuelles entre personnes majeures regardent la société ?"

Cependant, dans la loi marocaine, l’article 490 du code pénal, continue de considérer les relations sexuelles consentantes comme illégales. « Sont punies de l'emprisonnement d'un mois à un an, toutes personnes de sexe différent qui, n'étant pas unies par les liens du mariage, ont entre elles des relations sexuelles ».

Aucun commentaire

Images de thèmes de Ollustrator. Fourni par Blogger.