العربية | FRANCAIS

Tazota un patrimoine marocain en ruine

Tazota un patrimoine marocain en ruine
Sauver les Tazotas, c'est ce que l'association des beaux arts, en partenariat avec la Direction Régional des affaires culturelles d'El Jadida, pense faire en éclairant le grand public et les médias sur ce patrimoine délaissé....
Ces cabanes agricoles, entièrement en pierre sèches, typiquement de la région de Doukala, à quelques kilomètres de la capitale économique, remontent à la première moitié du 20ème siècle, depuis le protectorat et la sédentarisation forcée de la population nomade entre  1916 à 1936… Ces Tazotas servaient de refuges temporaires contre la chaleur pour les hommes et les animaux, d’autres d'entrepôts pour la paille de blé et d'orge, pour les tiges de maïs ou le foin…
Plusieurs sociologues ont évoqué ces édifices dans leurs recueils, comme le Sociologue  Paul Pascon, Sergio Gnesda et Michel Amengual qui a parlé dans son livre du "pays des tazotas".
Tazota, de son nom amazigh (tazudea ou tazoda ) signifie le bol, c'est un terme aussi utilisé en Espagne (certainement par nos ancêtres amazighs) qui désigne la tasse.
Ce n'est pas seulement une exposition que ces artistes; tous diplômés de l'école des beaux arts de Casablanca sont entrain de vous proposer, mais c'est un appel pour sauver le patrimoine de cette ville ancestrale et de cette région riche par son patrimoine…
Ne détruisez pas notre mémoire, ne détruisez pas ces édifices où chantent encore les âmes de nos ancêtres...
Rendez – vous alors du 21 Octobre au 05 Novembre à La cité portugaise, Galerie Abdelkrim KHATIBI (la Citerne)

Sauvons nos Tazotas 

3 commentaires:

Images de thèmes de Ollustrator. Fourni par Blogger.