العربية | FRANCAIS

Le Sud de l'Irak se révolte…


Le Sud de l'Irak se révolte…
Un Sud, connu par ses poètes et ses martyrs qui ont laissé leurs vies lors du combat contre Daech, Un sud, riche de son pétrole et de ses ressources naturelles, mais qui reste la région de l'Irak la plus négligée, un manque d'eau flagrant dans la ville de Bassora, souvent pas d'électricité, pour les plus malades il faut faire tout le trajet pour Bagdad ou encore plus l'Iran, des salaires misérables… la richesse de la région bénéficie à d'autres régions!!!
Le Sud se révolte, avec des manifestations pacifiques, mais ils ont été confronté à un bras de fer de la part des forces de la sécurité irakienne, au moins cinq morts et des dizaines de blessés depuis une semaine selon certaines sources. Lancé à Bassora, la principale province pétrolière du pays, le 8 juillet, par des habitants protestant contre la déliquescence des services publics, le chômage et la corruption endémique, le mouvement s’est durci et s’étend désormais à toutes les provinces du Sud.
Dimanche 15 juillet, de nouveaux heurts ont opposé les forces de sécurité aux manifestants, qui ont tenté de bloquer des installations pétrolières à Bassora et se sont attaqués à des bâtiments gouvernementaux et des sièges de partis politiques dans plusieurs villes, faisant au moins deux morts à Samawa et des dizaines de blessés à Bassora et Nassiriya parmi les manifestants et les forces de l’ordre.
Le premier ministre, Haïder Al-Abadi, a durci le ton, dimanche, dénonçant les actes violents autour des manifestations. « Profiter des manifestations pour brûler des bâtiments publics, couper des routes, enflammer des pneus et attaquer les forces de sécurité est une tentative de faire reculer le pays », a plaidé le chef du gouvernement, pour qui « des éléments du crime organisé » se tenaient « prêts à susciter le chaos ». Il a ordonné la réouverture de l’aéroport de Nadjaf, envahi vendredi par des manifestants. Trois compagnies internationales avaient annoncé plus tôt la suspension de leurs vols vers la ville sainte.

Selon des sources de la ville de Nassiriya, plusieurs jeunes manifestants ont été interpellés, il s'agit de: Hassan Abd  Assajad Hamd Allah, Laith Ibrahim Ghali, Ali Ibrahim Ghali, Moayad Mohcen HALIL, Salam Jaafar Matwi et bien d'autres.

Aucun commentaire

Images de thèmes de Ollustrator. Fourni par Blogger.