العربية | FRANCAIS

Human Rights Watch (HRW) dénonce les violences des autorités à Jerrada – Maroc

Human Rights Watch (HRW) dénonce les violences des autorités à Jerrada – Maroc
Sue un rapport dressé par Human Rights Watch (HRW) lundi 04 juin 2018, l'organisation dénonce les violences des autorités marocaines lors des manifestations qui secouent la ville de Jerada depuis décembre dernier. Selon l’organisation de défense des droits de l’Homme, les forces de l’ordre ont fait un usage excessif de la force contre les manifestants, percuté certains d’entre eux avec une fourgonnette de police conduite de manière irresponsable et ont procédé à l’arrestation des leaders du mouvement de protestation qui auraient ensuite été maltraités en détention. « La répression à Jerada est allée bien plus loin qu'un simple effort visant à traduire en justice des manifestants prétendument violents. Il semble qu'elle visait plutôt à réprimer le droit de manifester pacifiquement contre la situation socio-économique de la région», a déclaré Sarah Leah Whitson, directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à Human Rights Watch.

L'organisation cite sur son rapport, des visites qu'ils avaient effectuées avant, notamment le 4 avril, où des chercheurs de Human Rights Watch, qui ont visité Jerada, expliquent qu’ils ont été stoppés et interrogés à deux postes de contrôle. Ils ont été suivis de près toute la journée par une voiture avec trois hommes en civil à son bord, ce qui a apparemment conduit des témoins, que les chercheurs comptaient rencontrer, à annuler leurs rendez-vous. Les chercheurs ont aussi observé une forte présence des forces de sécurité : des policiers en uniforme et armés déployés dans chaque rue et place importantes de cette petite ville, et plus de 100 fourgonnettes de police et autres forces armées stationnées dans les alentours.

Aucun commentaire

Images de thèmes de Ollustrator. Fourni par Blogger.